dimanche, 29 novembre 2020

Donatella Bernardi

Née à Genève en 1976 d’une bibliothécaire bulloise et d’un botaniste bolognais, mes études universitaires sont mon troisième cursus après un diplôme de l’Ecole supérieure des beaux-arts de Genève et un autre de la Hochschule für bildende Künste de Hambourg. La Faculté des lettres a été un parfait atelier de lecture, de réflexion et d’écriture. Il m’a permis d’aborder avec rigueur des sujets de recherche découverts de manière plus instinctive et disparate auparavant : au sein par exemple du collectif d’artistes Zorro & Bernardo que je co-fonde en 2001 ; à Forde, espace d’art contemporain indépendant de l’Usine dont j’assume la programmation de 2002 à 2004 ; ou encore lors de mes activités de critique d’art indépendante (je suis membre depuis 2004 de l’AICA – Association internationale des critiques d’art). Par ailleurs, lors de ma brève et intense traversée académique, j’ai rencontré des personnalités (peu en nombre, mais chacune dotée de grand talent) avec qui je continue de collaborer.

Une fois ma maîtrise d’histoire de l’art et de philosophie achevée (2006), je deviens membre artistique de l’Institut suisse de Rome (2006-2008). J’y poursuis et achève l’édition de Décorum, supplément au Kunst-Bulletin, Zürich (2005-2007, 10 numéros) tout en rédigeant deux scénarios de films : le premier Peccato mistico donnera lieu à une pièce vidéo de 9 min (2007) tournée dans les prestigieux studios romains de Paolis, ancêtres de Cinecittà. Le second aura pour résultat mon premier documentaire de création, Les héritiers de la Comtesse, 54 min, produit par Elena Tatti et Thierry Spicher, Box Productions (2009). Je profite de ma résidence romaine pour lancer le festival artistique et scientifique itinérant Eternal Tour destiné à connaître quatre escales : Rome 2008, Neuchâtel 2009, Jérusalem 2010, Las Vegas 2011. Pour les années 2008 et 2009, je bénéficie d’une bourse de Fine Art Researcher à la Jan van Eyck Academie de Maastricht. Ce centre de recherche international me permet de me concentrer à la réalisation de mes projets, dont la conception et le commissariat de l’exposition Post Tenebras Luxe (Musée Rath, 25 août – 27 septembre 2009) qui sera accompagnée d’une publication chez Labor et Fides.