La femme n’est pas un homme comme les autres: une évidence que la médecine moderne a mis beaucoup de temps à prendre en compte. La dernière livraison du « journal de l’UNIGE » propose un entretien avec Antoinette Pechère-Bertschi, professeure associée à la Faculté de médecine au lendemain d’une table ronde sur le sujet organisée à l’occasion de la Journée mondiale de la santé.

Lire la suite sur notre plate-forme.
Pas encore inscrit ? Devenez membre d’Alumni UNIGE.